Quelles sont les aides existantes pour financer un changement de porte ?

Les signes de détérioration, le changement de style et l’amélioration des performances isolantes sont les raisons qui poussent un propriétaire à changer ses menuiseries, plus particulièrement ses portes. Il faut savoir que ces travaux de rénovation de porte d’entrée peuvent bénéficier de certaines aides étatiques ou non-étatiques. Quoi qu’il en soit certaines conditions sont imposées. Voici quelques exemples non exhaustifs.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE

Il s’agit d’un dispositif d’aide au financement pour la rénovation du logement incluant des travaux d’amélioration énergétique. Ce crédit d’impôt permet aux propriétaires comme aux locataires de déduire de leur impôt sur le revenu une partie de la mise pour la réalisation des travaux. Il est à l’ordre de 30 % des frais de dépenses. Toutefois, pour obtenir ces aides financières porte d’entrée, les dépenses engagées doivent être destinées à l’amélioration de la qualité environnementale d’une habitation principale. À part cela, l’achèvement de la construction du logement doit être au-delà de deux ans. Les travaux doivent également être effectués par un professionnel certifié RGE.

L’éco-prêt à taux zéro ou prêt PTZ

Ce type de prêt est un dispositif conçu pour financer uniquement les travaux d’éco-rénovation ayant pour but d’optimiser la performance énergétique dans une demeure, y compris le changement de la porte d’entrée. Il s’agit d’un prêt sans intérêt qui est destiné aux propriétaires occupants ou bailleurs, à condition que le logement soit une résidence principale. Pour être éligible, le propriétaire doit réaliser au moins deux travaux. Avec le changement de porte, il est également envisageable de revoir l’isolation de la toiture, l’installation de chauffage… Comme les autres aides financières porte d’entrée, il est aussi obligatoire que les travaux soient faits par une entreprise certifié RGE. La performance énergétique globale du logement doit également être analysée par un bureau d’étude thermique.

Les aides de l’agence nationale de l’habitat

L’agence nationale de l’habitat ou ANAH propose également des aides financières porte d’entrée pour les propriétaires d’une demeure ayant un revenu modeste. Il s’agit d’une prime accordée par l’État et financée par le fond d’aide à la rénovation thermique ou FART. Ce service public fournit ces aides dans le but de réduire la consommation d’énergie à hauteur de 25 % au minimum. Toutefois, pour être éligible, il faudra que l’habitation soit âgée de plus d’une quinzaine d’années et que le propriétaire n’ait pas souscrit à un prêt à taux zéro durant cette période.

Le PVC, pour des portes d’entrée personnalisables, isolantes et sans entretien
Les portes d’entrées en acier ou en aluminium : des modèles solides et esthétiques